Article - High prevalence of SXT/R391-related integrative and conjugative elements carrying blaCMY-2 in Proteus mirabilis from gull isolates in the South of France

Cet article a été publié en décembre 2015 dans la revue Antimicrobial Agents and Chemotherapy.

De plus en plus d’études tendent à montrer l’implication de la faune sauvage dans la dynamique des bactéries antibiorésistantes.

Dans cet article nous décrivons un ensemble de souches bactériennes de l’espèce Proteus mirabilis résistantes à l’une des dernières générations d’antibiotiques isolées chez deux espèces de goélands en Camargue et à Hyères. Ces bactéries sont présentes dans l’intestin de l’Homme et d’autres animaux et peuvent notamment causer des infections urinaires ou cutanées. Ici le support génétique de la résistance identifié chez les oiseaux est le même que celui trouvé chez les souches touchant l’Homme ce qui suggère l’existence d’échanges de bactéries antibiorésistantes entre l’Homme et les goélands.

Vous pouvez accéder à cet article sur le site de l'éditeur ainsi qu'à son résumé via le lien ci-contre.

Photo : poussins de goëlands leucophées, Camargue (© M. Janczyszyn-Le Goff / Tour du Valat)

Référence bibliographique complète: 

Aberkane S., Compain F., Decré D., Dupont C., Laurens C., Vittecoq M., Pantel A., Solassol J., Carrière C., Renaud F., Brieu N., Lavigne J.-P., Bouzinbi N., Ouédraogo A.-S., Jean-Pierre H., Godreuil S. 2015. High prevalence of SXT/R391-related integrative and conjugative elements carrying blaCMY-2 in Proteus mirabilis from gull isolates in the South of France. Antimicrobial Agents and Chemotherapy. Doi :10.1128/AAC.01654-15