Article - The guardians of inherited oncogenic vulnerabilities

Cet article, publié en octobre 2015 dans la revue Evolution, est issu de la collaboration de la Tour du Valat aux projets du centre de recherches écologiques et évolutives sur le Cancer de Montpellier (www.creec.fr).

Il discute des mécanismes qui ont été sélectionnés au cours de notre évolution pour limiter les impacts des processus cancéreux sur notre survie et notre reproduction. Ces mécanismes protecteurs ont un effet positif, mais peuvent aussi être considérés comme négatifs au sens où, en atténuant les effets des cancers, ils ont au fil des générations contribué au maintien des vulnérabilités à ces pathologies inscrites dans nos génomes.

Vous pouvez y accéder sur le site de l'éditeur, ainsi qu'à son résumé, via le lien ci-contre.

 

Référence bibliographique complète: 

Arnal A., Tissot T., Ujvari B., Nunney L., Solary E., Laplane L., Bonhomme F., Vittecoq M., Tasiemski A., Renaud F., Pujol P., Roche B., Thomas F. 2015. The guardians of inherited oncogenic vulnerabilities. Evolution. Doi : 10.1111/evo.12809