Actu 1 : Prix du mérite Ramsar, une consécration pour la Tour du Valat

La Tour du Valat s'est vu décerner mercredi 3 juin 2015 le prix du mérite Ramsar pour la conservation des zones humides, à l'occasion de la 12ème Conférence des parties contractantes de la Convention à Punta del Este (Uruguay).

Les prix de la Convention Ramsar pour la conservation des zones humides sont décernés depuis 1999, à l'occasion des conférences internationales des parties contractantes. Ils visent à faire reconnaître sur la scène internationale la contribution exceptionnelle d'individus, d'organisations ou de gouvernements, à la conservation et à l'usage raisonné des zones humides dans le monde entier. Trois prix du mérite sont également décernés cette année pour la première fois, pour récompenser les accomplissements particulièrement notables de personnalités.

Les zones humides figurent en effet parmi les écosystèmes les plus riches au monde sur le plan biologique, et les plus productifs pour les communautés humaines qui en dépendent étroitement, en raison des nombreux services écosystémiques qu'elles  rendent (agriculture, pêche, tourisme, épuration des eaux, régulation des crues...). Elles sont pourtant très menacées, du fait des pressions humaines qui pèsent fortement sur elles. C'est notamment le cas dans le bassin méditerranéen, où il est estimé que les zones humides ont perdu environ 50 % de leur superficie au cours du 20ème siècle, avec de lourdes répercussions en termes de biodiversité et pour les populations locales.

Le prix du mérite décerné mercredi 3 juin 2015 par la Convention de Ramsar à la Tour du Valat et remis à Jean Jalbert, directeur général, vient récompenser 60 ans de recherche et d'action pour l'étude, la gestion et la préservation des zones humides méditerranéennes.

La Tour du Valat a notamment été à l'origine de la Convention de Ramsar puis a joué un rôle déterminant dans la création de l'initiative MedWet en 1991, et a activement contribué à la mise en œuvre des principes de la Convention Ramsar dans le bassin méditerranéen.

C'est également la reconnaissance d'une aventure humaine hors du commun depuis la création en Camargue, en 1954 par Luc Hoffmann de la Tour du Valat, qui a vu se succéder depuis plusieurs générations de chercheurs de toutes nationalités, passionnés par les zones humides et leurs richesses.

Elle a également été très présente et active lors de cette 12ème Conférence des parties, via des travaux sur les projets de résolution, la participation à de nombreux événements dans le cadre de "l'Agora méditerranéenne", ainsi que la diffusion des résultats de l'Observatoire des zones humides méditerranéennes.

Crédit photo : M. Renaudin / Medwet