Actu 5 : Interdiction des munitions au plomb, des conséquences positives avérées

Une étude vient d'être récemment publiée dans le journal scientifique European Journal of Wildlife Research, concernant les effets de l'interdiction des munitions au plomb pour la chasse en Camargue.

L'utilisation du plomb a en effet été interdite sur le domaine de la Tour du Valat dès 1994, avant de l'être dans de nombreux pays à partir de la fin des années 1990, puis en France à partir de 2005. Il avait alors en effet déjà été prouvé que le plomb engendrait des risques élevés de saturnisme pour la faune sauvage, et notamment les oiseaux d'eau, du fait de l'accumulation à long-terme des plombs de chasse dans les écosystèmes et de leur ingestion par les oiseaux d'eau.

Cette étude a été menée par le bureau de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) basé à la Tour du Valat, en collaboration avec cette dernière, grâce aux très nombreuses données accumulées via l'étude des oiseaux d'eau et des pratiques de chasse sur le domaine de la Tour du Valat entre 1995 et 2005.

Les résultats en termes toxicologiques sont extrêmement positifs, puisqu'il a été estimé que l'interdiction a permis d'éviter l'accumulation de 456 kg de plomb durant la période étudiée et sur les 403 ha de marais temporaires du domaine de la Tour du Valat ; ainsi que d'éviter la contamination de 8 % de la population de canards qui s'y nourrissent.

L'étude indique également que les munitions non-toxiques sont bien adaptées aux types de chasse pratiquées sur la Tour du Valat, pour le gibier de terre comme pour le gibier d'eau. Les facteurs influençant l'efficacité des chasseurs, donc susceptibles de diminuer les pertes d'oiseaux blessés, ont en effet été étudiés ; si l'abondance du gibier et la pratique semblent influencer positivement l'efficacité des chasseurs, à l'inverse d'autres facteurs, comme la force du vent ou des effets de lassitude personnelle, ont une influence négative.

En résumé, l'étude confirme le bien-fondé de l'interdiction des munitions au plomb sur le plan sanitaire et environnemental, et plaide pour sa généralisation aux zones humides au niveau international.

Référence de l'article :

J.-Y. MONDAIN-MONVAL, P. DEFOS DU RAU, M. GUILLEMAIN, A. OLIVIER. Switch to non-toxic shot in the Camargue, France: effect on waterbird contamination and hunter effectiveness (European Journal of Wildlife Journam, 2015), doi : 10.1007/s10344-014-0897-x

Contacter l'auteur principal : Jean-Yves Mondain-Monval (e-mail)

Photo : Canard Souchet Anas clypeata (© Thomas Galewski)