Initiative 2 - Camargue, nouveau partenariat pour la gestion d’un site exceptionnel

L’acquisition récente de près de 7 000 ha d’anciens salins représente une opportunité unique pour expérimenter et mettre en œuvre à grande échelle une gestion favorable aux processus de restauration écologique et intégrant pleinement les conséquences du changement climatique.

Les trois dernières années, le Conservatoire du Littoral, épaulé par divers acteurs publics (Ministère de l’Ecologie, Union européenne, Agence de l’Eau RM&C, Région PACA, Département des bouches du Rhône) s’est progressivement porté acquéreur d’un vaste ensemble foncier d’anciens salins, atteignant aujourd’hui près de 7 000 hectares.

Composé d’anciennes lagunes jusque là utilisées pour l’activité salicole et de milieux naturels terrestres périphériques, ce site exceptionnel comprend plus de 17 km de littoral, dont une partie subit une forte érosion.

Ces espaces de grande valeur écologique et paysagère représentent un très fort enjeu de gestion et de conservation à l’échelle de la Camargue et de la Méditerranée, nécessitant une véritable gestion partenariale. Le Conservatoire du Littoral a donc confié la gestion de ce site à trois organismes aux expertises complémentaires : le Parc Naturel Régional de Camargue (coordonateur), la Tour du Valat et la Société Nationale de Protection de la Nature, (gestionnaire de la réserve de Camargue, mitoyenne du site).

Ce partenariat doit permettre d'expérimenter et mettre en œuvre en vraie grandeur des modes de gestion adaptative répondant simultanément à des objectifs de conservation et des demandes sociétales. Il doit en particulier aborder la gestion du trait de côte, dans un contexte local et global où les questions de submersion marine sont omniprésentes. Des études initiales sont en cours ou vont être bientôt lancées sur trois compartiments : la biodiversité (étude pilotée par la Tour du Valat), l’hydraulique et le potentiel de valorisation socio-économique. Sur cette base un plan de gestion provisoire sera développé. A terme, la gestion de ce site doit avoir valeur de modèle pour une démarche de reconquête et de restauration d’autres zones humides méditerranéennes.

Photos: 

Anciens salins
Anciens salins