Actu 3 - Effet de la démoustication au Bti

Le Bti (Bacillus thuringiensis israelensis) est actuellement le bioinsecticide le plus utilisé pour contrôler les moustiques dans le monde. En 2006, une démoustication expérimentale partielle de la Camargue a été accompagnée de suivis scientifiques sur la faune non-cible, sous l’égide du Parc Naturel Régional de Camargue.

 

Une étude de 4 ans réalisée par la Tour du Valat révèle un effet significatif du Bti sur le régime alimentaire et les taux d’alimentation des hirondelles de fenêtre, résultant en un succès reproducteur significativement moindre sur les sites traités par rapport aux sites témoins. Il s’agit de la première évidence dans le monde d’un effet négatif du Bti sur des populations de vertébrés suite à la suppression sélective de quelques proies et ses effets cascades. Considérant le rôle des Nématocères (sous-groupe des diptères incluant les moustiques et les chironomes, particulièrement sensibles au Bti) dans la chaîne alimentaire des milieux aquatiques, l’usage du Bti est susceptible d’affecter de nombreuses espèces animales.

Les opérations de démoustication au Bti devraient donc être accompagnées de campagnes de sensibilisation et faire l'objet d'un plan d'actions intègrant la gestion hydrologique des milieux, les probabilités de dispersion des moustiques, la demande sociale pour la réduction de la nuisance, ainsi que la protection des milieux sensibles et à forte valeur patrimoniale.
Ces résultats ont été publiés dans la revue «Journal of Applied Ecology» et repris dans le magazine en ligne " Nature".

Contact Brigitte POULIN: poulin@tourduvalat.org