Actu 4 - 6ème Forum de l’eau

Le 6ème Forum Mondial de l'Eau s'est déroulé à Marseille du 12 au 17 mars dernier. A la fois grand salon professionnel du marché mondial de l'eau et forum politique et technique , cet évènement est l'occasion de conférences et de débats larges sur la gouvernance de l'eau, l'impact des changements globaux, les nouvelles approches visant à en favoriser une gestion rationnelle etc…

La Tour du Valat était présente au Forum mondial de l’eau afin de promouvoir le rôle des zones humides pour une gestion durable des ressources en eau au travers de trois initiatives :

  • Une présentation-débat sur « La Camargue, gestion efficace d'une zone humide » en partenariat avec la ville d’Arles, le Parc Naturel Régional de Camargue et la Société des Eaux d’Arles : aux côtés d’Hervé Schiavetti, Maire d’Arles, Président du Parc Naturel Régional de Camargue, de Didier Olivry (PNRC) et d’Alain Dervieux (CNRS – DESMID), Olivier Boutron, hydrologue à la Tour du Valat a présenté le point de vue des chercheurs sur les alternatives possibles de gestion adaptative de l’hydrosystème face aux diverses contraintes.
  • Un événement parallèle au cours duquel Christian Perennou, chef de projet de la Tour du Valat, a présenté l’Observatoire des Zones Humides Méditerranéennes (OZHM) comme un outil d’aide à la décision pour les décideurs en charge de la politique de l’eau. A cette occasion, le premier rapport sur l’état et tendances des zones humides méditerranéennes et sa synthèse ont été largement diffusés (lire actu 3).
  • Enfin, une contribution au processus méditerranéen pour faire valoir le rôle essentiel des zones humides comme « infrastructures naturelles » indispensables à une gestion durable des ressources en eau et faire valoir l’Observatoire des Zones Humides Méditerranéennes comme un outil d’aide à la décision pour divers acteurs.

 

En outre, le bureau méditerranéen de Wetlands international, hébergé à la Tour du Valat, a également participé à ce Forum. Il s’est impliqué dans le processus de préparation du forum où il a partagé son expérience sur le concept des zones humides comme infrastructures naturelles et sur la participation active de la société civile dans la gestion des ressources en eau. A Marseille, le bureau a présenté son concept qui a été adopté comme l'une des « solutions », sous le thème de la gouvernance de l'eau dans le bassin méditerranéen.