Revue : Journal of Fish Biology

Eco-evolutionary dynamics induced by massive mortality events

Auteurs :

S. Vincenzi *, A. Crivelli, W. Satterthwaite, M. Mangel

Résumé :

Un modèle éco-génétique appliqué à une population de truites marbrées (Salmo marmoratus) sujette à des épisodes périodiques d'inondations a été utilisé pour explorer de quelle façon l'évolution du taux de croissance des individus interagissant avec des processus de densité-dépendance peut modifier la taille, l'âge et la structure de la population, et en retour influencer la résilience des populations. Nous avons assumé que les poissons avec le plus fort taux de croissance avaient les taux de mortalité les plus élevés. Les résultats des simulations ont été comparés entre deux scénarios, un dans lequel les populations peuvent voir leur taux de croissance évoluer, et un autre dans lequel la distribution des taux de croissance au sein de la population reste fixe. Les populations en évolution avaient une plus grande proportion d'individus âgés d'un an, une taille médiane plus grande à l'âge de trois ans (l'âge typique de la maturité sexuelle chez S. marmoratus), et des tailles de populations plus restreintes. Les tailles de population légèrement plus faibles n'ont pas influencé le risque d'extinction effectif. La résilience, définie comme le nombre d'années nécessaire pour qu'une population surmonte un effondrement induit par une crue, était en moyenne de 2 à 3 ans dans les deux scénarios, sans différence significative entre les deux. L'héritabilité modérée du taux de croissance, le ralentissement des processus de densité-dépendance à faible densité, et le rétablissement rapide vers une population saine se combinent pour limiter la possibilité d'évolution vers des traits d'histoire de vie plus rapides résultant de changements de taux de croissance après des effondrements de populations liés à des inondations.

Référence bibliographique complète :

S. VINCENZI *, A. CRIVELLI, W. SATTERTHWAITE, M. MANGEL. Eco-evolutionary dynamics induced by massive mortality events. The Journal of Fish Biology (2014,85, 8-30, doi:10.1111/jfb.12382)

* Auteur correspondant : Simon Vincenzi