Revue : Freshwater Biology

Native European eels as a potential biological control for invasive crayfish

Auteurs :

C. Musseau *, C. Boulenger, A. Crivelli, I. Lebel, M. Pascal, S. Boulêtreau, F. Santoul

Résumé :

1) Les espèces invasives sont susceptibles d'avoir de forts impacts sur les écosystèmes. Les écrevisses invasives sont bien connues pour causer des déséquilibres écologiques dans les écosystèmes d'eau douce, et sont devenues la cible de programmes d'éradication.

2) L'Écrevisse de Louisiane (Procarambus clarkii) est vulnérable à la prédation de plusieurs espèces de poissons. L'Anguille européenne (Anguilla anguilla) apparaît comme une excellente candidate, étant donné ses habitudes d'alimentation benthiques ainsi que sa capacité à reconnaître olfactivement ses proies.

3) Notre étude a été menée de 2009 à 2013 dans un système en vase clos du Sud-Est de la France, où les mares été échantillonnées deux fois par an via des méthodes de capture passives afin d'évaluer les tendances des populations de proies potentielles. Les dynamiques de population des anguilles ont été estimées grâce à un modèle multi-états de capture-marquage-recapture, tandis qu'une évaluation de leur régime alimentaire a été conduite via des analyses des isotopes stables en octobre 2010 et en octobre 2012.

4) Nos résultats montrent que l'Écrevisse invasive a été la principale proie dans le régime des anguilles, et que toutes les classes de taille étaient ciblées par le prédateur.

5) Une forte densité de prédateurs, approchant la capacité de charge de ce système pour l'Anguille européenne, affecte fortement les populations de P. clarkii, et mène à leur effondrement mais non à leur éradication.

* Auteur correspondant : Camille Musseau

Référence bibliographique complète :

C. Musseau *, C. Boulenger, A. Crivelli, I. Lebel, M. Pascal, S. Boulêtreau, F. Santoul. Native European eels as a potential biological control for invasive crayfish. Freshwater Biology (2015, 60:636-645). DOI : 10.1111/fwb.12510