Revue : Biological Conservation

A comparison of wintering duck numbers among European rice production areas with contrasting flooding regimes

Auteurs :

C. Pernollet *, A. Guelmami, A. Green, A. Curco Masip, B. Dies, G. Bogliani, F. Tesio, A. Brogi, M. Gauthier-Clerc, M. Guillemain  

Résumé :

En Europe, les rizières constituent des habitats d’alimentation hivernale favorables pour un certain nombre d’oiseaux. Néanmoins, la disponibilité des ressources alimentaires (grains de riz non ramassés ou d’adventices) est fortement influencée par les pratiques culturales post-récolte. Pour les canards, la complémentarité de sites de repos diurnes (zones humides) et de sites de nourrissage nocturnes (rizières) semble jouer un rôle clé. Dans ce contexte, nous avons comparé la situation en hiver de la Camargue avec deux zones rizicoles d’Italie (Provinces du Vercelli et de Pavie) et deux zones rizicoles d’Espagne (Delta de l’Ebre, Albulfera de Valencia) en prenant en compte : 1) la superficie en zones humides naturelles, 2) la superficie en rizières, 3), la superficie en rizières inondées en hiver et 4) l’abondance en canards hivernants. La proportion de zones humides par rapport aux rizières varie grandement en Europe avec par ordre décroissant de conservation : Camargue (75 %) > Ebre (40 %) > Albufera (18 %) > Pavie (4 %) > Vercelli (1 %). De plus, toutes les rizières européennes ne se valent pas en hiver car la proportion de rizières inondées varie considérablement. Le Delta de l’Ebre et l’Albufera de Valencia présentent les plus grandes valeurs, ca. 62 %, l’inondation étant subventionnée par une Mesure Agri-Environnementales (MAE) sur ces sites RAMSAR. A l’autre extrémité, se trouvent la Camargue et les provinces italiennes avec seulement 8 % et 0,2 % des rizières inondées en hiver et ce à des fins cynégétiques. L’abondance des canards hivernants est positivement liée à la présence de zones humides au sens large, c'est-à-dire à la somme des zones humides naturelles et des rizières inondées. Une réflexion sur l’inondation hivernale (coûts/bénéfices) et sur les différentes incitations financières (MAE) expliquant de telles disparités à l’échelle européenne sera développée.

* Auteur correspondant : Claire Pernollet

Référence bibliographique complète :

C. Pernollet *, A. Guelmami, A. Green, A. Curco Masip, B. Dies, G. Bogliani, F. Tesio, A. Brogi, M. Gauthier-Clerc, M. Guillemain. A comparison of wintering duck numbers among European rice production areas with contrasting flooding regimes. Biological Conservation (2015, 186:214-224). DOI : 10.1016/j.biocon.2015.03.019