Revue : Ecological Indicators

New synthetic indicators to assess community resilience and restoration success
Auteurs :
R. JAUNATRE, E. BUISSON, I. MULLER, H. MORLON, F. MESLEARD, T. DUTOIT
 
Résumé :
Lorsque la succession naturelle ne conduit pas à une trajectoire vers la communauté de référence, une restauration écologique active de la communauté doit être mise en œuvre. Le plan stratégique pour la biodiversité 2011-2020 fixe comme objectif la restauration de 15% des écosystèmes dégradés d'ici 2020. Ce défi soulève au moins deux questions principales :
 
1) Comment restaurer ?
2) Comment mesurer le succès de restauration du dit écosystème ?
 
La mesure du succès de restauration est nécessaire pour évaluer la réalisation des objectifs et pour ajuster la gestion par rapport aux objectifs.
 
De nombreuses études récentes se focalisent sur l’élaboration d’indices synthétiques qui permettraient d'évaluer la diversité des écosystèmes dans le contexte du changement global. Néanmoins, au niveau des communautés, il n'existe pas d'indice permettant d'évaluer l'intégrité de la structure des communautés après une restauration ou une perturbation, en dépit du fait que beaucoup d'indicateurs sont utilisés tels que la richesse spécifique, la diversité de Shannon, les analyses multivariées ou des indices de similarité.
 
Nous avons donc développé deux nouveaux indices qui donnent de nouvelles informations sur l’état d’une communauté par rapport à un état de référence :
 
1) Le premier, appelé l'indice de l'intégrité de la structure de la communauté, mesure la proportion de l'abondance des espèces de la communauté de référence représentée dans la communauté restaurée ou dégradée ;
 
2) Le second, appelé indice d’abondances supérieures, mesure la proportion de l'abondance des espèces dans la communauté restaurée ou dégradée qui est plus élevée que dans la communauté de référence.
 
Nous avons illustré et discuté l'utilisation de ces nouveaux indices avec trois exemples : des communautés fictives ayant plus ou moins d’abondance des espèces cibles et plus ou moins d’espèces non-cibles, des communautés issues de restauration récente d'une zone humide méditerranéenne temporaire (Camargue) afin d'évaluer l'efficacité d’une restauration active, et une communauté végétale steppique ayant subi un simple labour (plaine de Crau) afin d'évaluer la résilience naturelle de la communauté végétale.
 
Les indices fournissent des informations résumées sur le succès de la restauration ou de la résilience de la communauté végétale, qui semblent tous deux moins positifs que celui mesuré avec des indicateurs standards. Ils indices donnent aussi des informations utiles à des fins de gestion : l'indice de l'intégrité de la structure de la communauté indique si la restauration doit appuyer sur le renforcement des populations des espèces cibles, tandis que l’indice d’abondances supérieures indique si le contrôle des abondances non-cibles est nécessaire.
 
Ces indices relativement simples élaborés sur la composition et la structure peuvent fournir une base pour des indices supplémentaires portant sur le fonctionnement ou les services des écosystèmes.
 
 
Référence bibliographique complète :
Renaud JAUNATRE*, Elise. BUISSON, Isabelle. MULLER, Hélène. MORLON, François. MESLEARD, Thierry DUTOIT
* Auteur correspondant.