Article - Robust estimation of survival and contribution of captive-bred Mallards Anas platyrhynchos to a wild population in a large-scale release programme

Cet article, publié en janvier 2016 dans la revue Ibis, concerne l'étude de la survie des canards colverts lâchés dans la région de la Brenne (centre de la France).

Le taux de survie des canards colverts lâchés en Brenne a été estimé par la méthode de capture-recapture en Robust Design, dont l’intérêt est de permettre de faire la différence entre les individus morts, les individus qui quittent le site d’étude temporairement mais reviennent, et ceux qui ont quitté le site d’étude définitivement.

Les résultats indiquent que les canards lâchés au mois de juillet quittent rarement la Brenne (4 %) et que 18 % survivent jusqu’à la saison de reproduction suivante, jusqu’en février. L’estimation de cette survie recoupée avec celle du nombre de canards comptés nous a permis d’estimer que, dans cette région du centre de la France, un minimum de 34 % des colverts présents en début de saison de reproduction sont des colverts lâchés de l’année.

En conclusion, l'analyse démographique montre que malgré la très faible survie des colverts lâchés, du fait de leur très grand nombre il en reste suffisamment pour s’hybrider avec les colverts sauvages à la saison de reproduction suivante. Ces résultats sont par ailleurs cohérents avec les évidences d’hybridation montrés  par les outils génétiques.

Vous pouvez accéder à cet article sur le site de l'éditeur, ainsi qu'à son résumé, via le lien ci-contre.

Photo : "Mallard duck 03-05-2010" by Letartean - Own work. Licensed under CC BY 3.0 via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Mallard_duck_03-05-2010.jpg#/med...

Référence bibliographique complète: 

Champagnon J., Legagneux P., Souchay G., Inchausti P., Bretagnolle V., Bourguemestre F., Van Ingen L., Guillemain M. 2016. Robust estimation of survival and contribution of captive-bred Mallards Anas platyrhynchos to a wild population in a large-scale release programme. Ibis. doi: 10.1111/ibi.12341