Article - Avian Malaria is Absent in Juvenile Colonial Herons (Ardeidae) but not Culex pipiens Mosquitoes in the Camargue, Southern France

Cet article, publié dans la revue Waterbirds en décembre 2015, concerne la prévalence de la malaria avaire chez plusieurs espèces de hérons présents en Camargue.

La malaria aviaire est une maladie commune chez les oiseaux, due aux parasites sanguins des genres Plasmodium et Haemoproteus transmis respectivement par les moustiques et les cératopogonidés, surnommés localement « arabis ». En général ces parasites n’engendrent pas de mortalité  chez les oiseaux, excepté dans les zones où ils ont été nouvellement introduits comme les îles hawaiiennes ; cependant leur potentiel impact sur la reproduction des individus infectés est encore peu connu.

En Camargue les parasites sanguins à l’origine de la maladie sont notamment très fréquents chez les moineaux, plus de 80 % des oiseaux étant infectés dans certains sites. L’étude présentée dans l’article avait pour but de déterminer si la malaria aviaire circule au sein des colonies de quatre espèces d’Ardéidés nichant en Camargue (aigrette garzette, héron garde-bœufs, crabier chevelu et héron bihoreau).

Les résultats montrent que, malgré des conditions environnementales à priori favorables et la présence de vecteurs infectés, les poussins présents dans ces colonies ne sont pas porteurs des parasites responsables de la malaria aviaire.

Vous pouvez accéder à cet article sur le site de l'éditeur, ainsi qu'à son résumé, via le lien ci-contre.

Photo : Héron bihoreau et ses poussins en Camargue (© H. Hafner/Tour du Valat)

Référence bibliographique complète: 

Larcombe S.D., Gauthier-Clerc M. 2015. Avian Malaria is Absent in Juvenile Colonial Herons (Ardeidae) but not Culex pipiens Mosquitoes in the Camargue, Southern France. Waterbirds 38:387–395. Doi : 10.1675/063.038.0415