Baguage des poussins spatules

Vendredi 7 Mai, une vingtaine de salariés et stagiaires de la Tour du Valat, des Marais du Vigueirat, du centre du Scamandre, du CEEP et de l'ONCFS ont réalisé le baguage d'une cinquantaine de poussins spatules.

Situé près des Saintes-Maries de la Mer, sur la Réserve Départementale des Impériaux (propriété du Conseil Général des Bouches-du-Rhône), l'ilôt où les spatules nichent est accessible uniquement à pied. Après une marche dans l'eau de 15 minutes, nous avons encerclé les poussins pour les mettre dans un enclos; les autres plus petits ont été bagués directement au nid.

Chaque bagueur avait un secrétaire pour noter les mesures : bec, tête, bec + tête, aile et tarse ainsi que le poids. Deux bagues ont été posées : une en plastique et une en métal du Museum d'Histoire Naturelle pour pouvoir les identifier, les suivre et étudier leurs déplacements.

REPRODUCTION

Depuis la première reproduction de deux couples en 1998, une colonie s’est installée chaque année sur la Réserve Départementale des Impériaux et un deuxième noyau y a été découvert en 2005 (Kayser et al. 2008). Elle a régulièrement augmenté pour atteindre un nombre estimé entre 64 et 78 couples en 2009. Six poussins ont été bagués en 2000 en Camargue, mais un véritable programme de capture-marquage-recapture n’a été mis en place qu’à partir de 2008.

Le programme de baguage n'est qu'à son début mais il existe déjà quelques données sur les mouvements des spatules nées en Camargue. En hivernage, un oiseau a été observé en janvier 2001 au Banc d'Arguin en Mauritanie, un a hiverné à Cadix en Espagne (de novembre 2008 à Février 2009) et un en décembre 2009 en Sardaigne.

Durant les mouvements post reproduction, deux oiseaux nés en avril 2009 ont été observés aux Pays-Bas dès le mois de juin suivant ; quatre oiseaux ont été observés en France : dans la Creuse, en Isère, en Loire-Atlantique et dans le Var.