To leave or not to leave: survival trade-offs between different migratory strategies in the greater flamingo

Article sur la migration des Flamants roses paru dans Journal of Animal Ecology.
Cette étude a porté sur 34 ans d'observations des stratégies d'hivernage des flamants nés et bagués au Fangassier en Camargue.
La proportion de juvéniles décidant de quitter le sud de la France après l'envol est très variable selon les années et augmente les années pluvieuses. En moyenne, 34% traversent la Méditerranée pour hiverner en Afrique du Nord. Cette stratégie semble coûteuse car plus de la moitié de ces oiseaux vont mourir. Cependant, après l'âge de trois ans, c'est en Afrique du Nord que la survie hivernale des flamants est la meilleure.
Cette étude confirme que les flamants sont très fidèles à leur site d'hivernage : à partir de leur second hiver moins de 10% d'entre-eux changent de site d'hivernage chaque année.
 
Avec la fréquence actuelle des vagues de froid, les simulations indiquent que les stratégies des résidents et des migrateurs sont possiblement équivalentes en terme de survie. La coexistence de ces stratégies permet à la population de persister et de s'adapter à des conditions environnementales changeantes.

Référence bibliographique complète: 

Sanz-Aguilar A., Bechet A., Germain C., R. Johnson A. and Pradel R., 2012. To leave or not to leave: survival trade-offs between different migratory strategies in the greater flamingo. Journal of Animal Ecology 2012, British Ecological Society. doi: 10.1111/j.1365-2656.2012.01997.x