Breeding Experience Might Be a Major Determinant of Breeding Probability in Long-Lived Species: The Case of the Greater Flamingo

Cet article, paru dans la revue PLoS ONE le 13 décembre 2012, concerne l'effet de l'âge et de l'expérience des flamants sur leur probabilité de se reproduire ou pas une année donnée.
 
Chez les espèces longévives comme le flamant rose, on observe généralement une augmentation de la probabilité de se reproduire avec l'âge. Cette augmentation pourrait résulter soit de l'expérience accumulée suite aux reproductions successives, soit d'une amélioration des capacités des oiseaux avec l'âge (maturation physiologique par exemple) indépendamment de leur expérience de reproduction antérieure.
 
Notre étude portant sur plus de 14000 flamants roses bagués en Camargue suggère que l'expérience acquise par la reproduction joue un rôle très important chez les flamants. A l’âge de 8 ans, la probabilité de se reproduire d’un oiseau ayant déjà une expérience de reproduction est 3 fois plus élevée que celle d'un oiseau inexpérimenté. Par ailleurs, la probabilité de se reproduire d'oiseaux ayant de multiples expériences de reproduction augmente de façon continue jusqu'à ce qu'ils se reproduisent de façon systématique à l'âge de 15 ans.

Référence bibliographique complète: 

Pradel R, Choquet R, Be´chet A (2012) Breeding Experience Might Be a Major Determinant of Breeding Probability in Long-Lived Species: The Case of the Greater Flamingo. PLoS ONE 7(12): e51016. doi:10.1371/journal.pone.0051016